pilöt



Pilöt


» La suite !



Pilöt


Pour commencer, est-ce que chacun d’entre vous pourrait présenter un autre membre du groupe ?

Antoine : Salut, tu t’appelles Victor. (rires) Victor sur scène, c’est le bassiste-clavier. Il fait un peu de chœurs. C’est le « monsieur machine », le dingue d’électronique. On le surnomme Surcouf ! (rires) Il gère toute la technique, tout le travail d’ingé son. Il compose aussi. Voilà, c’est Victor.

Victor : Antoine, c’est le guitariste sur scène. Il fait pas mal de clavier aussi. Il compose quasiment tous les morceaux. Et puis qu’est-ce qu’il fait d’autre ? Des claquettes, pas trop mal…

» La suite !



Pilöt


N’importe qui ayant déjà mis les pieds dans une cour de récré vous le dira : à moins d’une dose massive de sédatifs, c’est l’apocalypse. N’importe qui ayant jeté une oreille sur les routes fiévreuses de Pilöt vous répondra : tant mieux.

PILOT06_AA

Ce groupe de gamins malades possède la faculté stupéfiante de réveiller en vous les soifs sauvages. De faire bouillonner ce qui, une seconde plus tôt, barbotait dans une tiédeur moite. Leur musique : à la fois une berceuse étrange et une transe hurlante. Une mêlée de joie, de rage, d’impulsions électriques et d’envie de chasser.

» La suite !

</